Notre cursus

 

Préalable au chemin de la connaissance

Les principes de l'education

A quoi sert une éducation si elle ne nous aide pas à devenir vraiment créateurs, conscients et intelligents ?

 

L’enseignement devrait porter sur la transmission d’une connaissance fondée sur l’expérience personnelle. Aujourd’hui l’école développe la mémoire en emmagasinant de l’information livresque . Cette connaissance ne devrait pas être une somme de savoirs, mais un ensemble de connaissances qui permettrait d’éveiller la Conscience et la créativité.

L’enseignement ne devrait pas apprendre quoi penser mais comment penser et comment accéder, en direct, à l’intelligence universelle par la méditation constructive et la maîtrise des états élargis de conscience.

 

C’est pour rectifier cet état d’abrutissement que nous avons créé nos cours.

 

Notre cursus suit une progression « organique », en ce sens que nos cours s’organisent sur le modèle du vivant. Tel un arbre de la connaissance, les enseignements se développeront suivant un processus en dix étapes. Ce modèle permet de développer naturellement les forces et structures dont nous avons besoin pour porter à maturité la sève d’un enseignement ésotérique basée sur une connaissance antique.

 

Ce que l’on apprend c’est à générer, économiser et utiliser de manière impeccable L’ÉNERGIE.

Nouveau processus de nettoyage

Ce processus de nettoyage résulte d’un enseignement et de pratiques destinées aux états de conscience accrue. Ces états de consciences accrus sont ceux que nous pouvons expérimenter lorsque nous avons accès à notre lieu magique et sacré. Ce lieu n’est pas un lieu appartenant à notre réalité, mais un lieu créé par notre conscience et dans lequel nous pouvons poursuivre une vie parallèle. C’est dans ce lieu que les sorciers puisent leur connaissance directe de l’Intention sans l’intervention parasite du langage ordinaire. Cette autre manière de parler et de décrire la réalité est le langage métaphorique et symbolique propre à notre double énergétique. Ce double peut être ; notre Autre nous-même, l’Ange, le Dieu intérieur, l’être essentiel, peu importe car chacun détient le secret de sa propre communication avec l’invisible et les plans spirituels.

L’être humain n’est plus un esclave ; comme cela a été dans les siècles passés, mais un être socialisé et mécanisé, un homme éduqué, instruit et raisonnable, c’est -à-dire une entité pathologique qu’il faut guérir, élevé et éduqué comme on le fait avec un animal sauvage. Les amérindiens, les peuples natifs ne portaient-ils pas ce nom de « sauvage » ?

Du point de vue anthropologique, le mot sorcier peut recouvrir différentes fonctions comme chaman ou homme-médecine. C’est aussi un personnage présent dans les contes et les légendes. Il figure désormais dans l’univers du jeu de rôle, dans l’univers de Terry Pratchett et autres, plus fantastiques, tels qu’Harry Potter.

L’école de la Connaissance est L’ECOLE DU FANTASTIQUE, de l’éveil du super héros en chacun de nous, super héros qui nourrit nos rêves les plus créateurs du tout possible. N’est-ce pas en cela que l’école de la Connaissance serait l’avenir et la sauvegarde de la planète et de l’homme.

L’école de la Connaissance a ainsi pour objectif supérieur de former des « ÉCO-HÉROS »rédempteurs des péchés commis par les détenant d’un pouvoir politique, religieux, financier destructeurs de notre TERRE MÈRE.

Origine et petite histoire de l'homme de sagesse

Il y a 25000 ans, l’homme du paléolithique dépendait de la chasse pour leur survie. C’est une chasse fructueuse qui leur assurait nourriture, vêtements, des outils et des armes.

 

À cette époque la nature était toute puissante. Ils croyaient en un panthéon de dieux tels que les dieux des éléments, des plantes et des animaux. Ils attribuaient à chacun une force sauvage mystérieuse et dangereuse, attribuant à certains d’entre eux un esprit maître qu’ils devaient imiter pour s’inspirer de la meilleure technique de chasse. La première forme de magie était surement celle de l’empathie. S’identifier à un dieu, se comporter comme eux leur donnaient une connaissance et surtout le pouvoir de chasser avec succès. L’identification est le premier pas vers le pouvoir et le succès.

 

Parallèlement ils avaient pris conscience que pour avoir du gibier à chasser il fallait que les animaux soient fertiles. Naquit ainsi la déesse et les rites de fertilité. De même, pour subsister, devenir supérieur en nombre, faire face aux tributs rivaux, leurs femmes devaient aussi être fertile.

 

L’important pour les humains de cette époque était la fertilité. Les statues d’argiles représentant les déesses aux seins lourds, le ventre rond, les fesses épaisses et généreuses alors que le visage et le reste du corps n’étaient que peu défini. La déesse était celle qui nourrit, console, celle qui fût identifiée à la terre mère pourvoyeuse de bienfaits. En évoluant d’une société de chasseur en éleveur cueilleur, la chasse devint moins importante et le « dieu cornu » devint le dieu de la nature en général et un dieu de la mort et de tout ce qui se passait après. La déesse devint, pas contre, le symbole de la vie et de la renaissance, de là vint la croyance en une vie après la mort. Les morts étaient enterrées avec tout ce dont ils avaient besoin pour vivre de l’Autre côté. La mort était considérée comme un endormissement ici et un réveil dans un lieu sacré. Lorsqu’un homme dormait, il était semblable à un mort et le réveil à un retour d’entre les morts.

 

Les rêves furent ainsi à l’origine de cette croyance car en revenant à la vie, l’homme endormi revenait avec le souvenir de ce qu’il avait vécu dans le rêve.

 

« Il pouvait dire qu’il avait croisé des amis avec qui il avait parlé, mais qui étaient morts en réalité. Ses interlocuteurs pouvaient le croire parce qu’ils avaient fait eux aussi l’expérience de ce genre de rêves. Ils savaient que cet homme n’était pas vraiment sorti de la grotte, tout en sachant qu’il ne mentait pas. En apparence, le monde du sommeil était pareil au monde matériel. Il y avait des arbres et des montagnes, des animaux et des gens. Même les morts étaient là, apparemment inchangés des années après leur mort. Dans cet autre monde, l’homme devait donc avoir besoin des mêmes choses qui lui étaient nécessaires en ce monde. » (Witchcraft from the Inside Buckland, 1975).

 

Ces hommes particuliers qui revenaient d’entre les morts, – leur rêve – devinrent les chefs, et furent appelés « WICCA », c’est-à- dire SAGE.

 

Une affaire d’importance ne pouvait pas être traitée sans d’abord consulter le conseil des Sages. Non seulement ils dirigeaient les rites religieux, mais ils devaient aussi connaître l’herboristerie, la magie et la divination en plus d’être guérisseur et magicien. Aux yeux des gens du clan les Sages étaient des intercesseurs et des CONCILIATEURS entre les hommes et les dieux.

 

L'Homme et la Femme

L’homme et la femme font partie de la nature. Il n’existe entre eux qu’une différence naturelle de genre et non de polarité car l’un n’est pas le côté opposé de l’autre. Tous deux participent à l’ordre naturel de la nature comme l’élément cuivre et fer sont de deux natures différentes, mais chacun est un élément de la nature. Ce qui les différencie, ce sont les affinités et leur degré de former des composés stables. Il y a 25000 ans, les hommes avaient compris cela.

 

Aujourd’hui, l’homme et la femme, sous les influences sociales, ont perdu le sens du vrai ; le sens de leur véritable nature. Reprendre contact avec notre nature, pour l’homme comme pour la femme est d’une nécessité absolue.

Avant d’aborder les cours, l’étudiant doit prendre connaissance des grands principes de la nature.

Manifeste et Principes de vie

1. Si nul n’est lésé, fais ce que tu veux.

Ne faites rien qui puisse porter préjudice à autrui est le premier principe de l’art de vivre des sages

 

2. Les rites ont pour but de nous harmoniser avec les rythmes naturels des forces de la vie, marqués par les phases de la lune, ainsi que par les fêtes des solstices et équinoxes.

 

3.  Nous assumons une entière responsabilité à l’égard de notre environnement. Nous cherchons à vivre en harmonie avec la nature, dans un équilibre écologique favorisant l’évolution et l’accomplissement de la vie et de la conscience.

 

4. Nous admettons posséder un pouvoir plus profond que ce qui est apparent pour le commun des mortels, mais nous le voyons comme un potentiel qui est naturellement en chacun de nous et au service de tous.

 

5. Le Pouvoir créateur dans l’univers est une manifestation interactive et attractive de la polarité du genre masculin et féminin propre à tout être vivant. Nous concevons que le masculin et le féminin ont pour mission de se soutenir l’un l’autre et de tout mettre en œuvre pour établir un état de paix durable. Nous estimons que l’énergie sexuelle est la seule force de vie et d’énergie employée dans les pratiques de magie opérationnelles.

 

6 Nous considérons la dimension matérielle et spirituelle comme étant toutes deux nécessaires à notre accomplissement.

 

7 Nous ne reconnaissons aucune hiérarchie autoritaire sinon celle des hommes et des femmes qui, par leurs actes partagent et transmettent leur sagesse et leur connaissance

 

8. Nous considérons la voie sorcière comme une philosophie de vie et non comme une voie de pouvoir sur autrui.

 

9. Affirmer être un sorcier ou une sorcière ne fait pas de quelqu’un un sorcier, pas plus que l’hérédité ou l’accumulation de titres, de diplômes et d’initiations. Le sorcier/ la sorcière cherche à maîtriser ses forces intérieures qui rendent la vie possible, afin de vivre avec sagesse, sans causer de tort à autrui et en harmonie avec la nature.

 

10. Nous croyons en l’accomplissement de la vie dans une continuation de l’évolution et du développement de la conscience. Nous reconnaissons avoir un rôle à jouer dans l’évolution et la préservation de la vie.

 

11 Nous ne pouvons ni reconnaître ni cautionner toute religion ou philosophie de vie par notre silence et dénoncerons leur intentions agissements dans la mesure ou ces instances rechercheraient à priver les autres de liberté ou à vouloir s’instituer comme seule et unique voie de salut.

 

12.  Notre seule requête est notre propre évolution spirituelle dans cette réalité et dans les autres.

 

13. Nous n’acceptons pas le concept du mal absolu, pas plus que nous n’adorons une entité appelée Satan, le diable ou le Malin, tel que définie dans la tradition chrétienne. Nous ne cherchons pas à obtenir du pouvoir en faisant souffrir autrui, pas plus que nous n’acceptons le fait de tirer uniquement un profit personnel en en privant un autre, ou par une exploitation mercantile des ressources de la terre mère.

 

14. Nous croyons que la nature seule peut nous offrir ce qui peut contribuer à notre santé et à notre bien-être.

 

15. Nous sommes des êtres libres et autonomes n’appartenant à aucun groupe et ne pouvant accepter la moindre tentative de récupération par quelque pouvoir que ce soit.

 

Le pouvoir psy intérieur

Le pouvoir permet de « voir » l’aura, avoir des visions, agir à distance, etc.

 

Chacun de nous possède ce pouvoir, et ceux pour qui ce pouvoir n’est pas encore activé, il pourra l’être en suivant nos cours. Les adeptes de la sorcellerie ont élaboré des techniques pour l’accroître, l’accumuler et l’utiliser pour réaliser des actions magiques. Il faut savoir que, dépourvu de ce pouvoir intérieur, aucune magie n’est opérationnelle.

 

Exemples d’action du pouvoir psy intérieur

Les modalités d’application pratique du pouvoir psy sont enseignées dans nos cours

 

Magnétisme

 

Demandez à une personne de se dévêtir jusqu’à la taille et de s’asseoir devant vous en vous tournant le dos. Tendez le bras droit, paume vers le sol et les doigts collés ensemble, en dirigeant votre main droite vers une zone de son dos. Maintenez le bout de vos doigts à deux ou trois centimètres de la surface de l’épiderme. Puis bougez lentement votre main de haut en bas le long de sa colonne vertébrale. Garder votre bras bien droit et focaliser votre « intention », – action mentale de ce que vous voulez obtenir, – sur la circulation de votre énergie le long de votre bras jusqu’à votre main et vos doigts. Après quelques seconde, la personne commencera à ressentir diverses sensations ; picotement, sensation de chaleur, de froid, etc. cette action sera grandement accrue par l’usage de suggestion hypnotique après avoir induit une rapide induction hypnotique. Pour cela vous pourrez utiliser la technique de la spirale sensorielle ou plus rapidement en décrivant ce qui va se produire.

Les techniques hypnotiques, d’auto-hypnose et de suggestion seront enseignées dans le cours de magnétisme curatif.

 

Charmes et sortilèges

 

Dans un sortilège, l’ingrédient le plus important est l’émotion sexuelle. Vous devez VOULOIR que quelque chose se produise. Vous devez le vouloir de tout votre être et, grâce à cette volonté, vous canaliserez toute votre force dans vos actions magiques par induction directe sur une personne ou par transfert d’énergie dans un objet symbolique qui sera un support.

L’exercice des pouvoirs psy auront plus de puissance lorsque vous aurez appris à accroître et canaliser votre énergie sexuelle. (cours de magie sexuelle ; troisième cycle du cursus en sorcellerie)

 

Quelles sont les étapes pratiques pour jeter un sort, effectuer un charme ou tout autre action magique ? Laissons cela de côté jusqu’à ce que vous soyez prêt psychiquement et physiquement pour aborder le troisième cycle : Pratiques de la magie sexuelle.

 

Notre méthodologie

Notre cursus se développera selon une méthodologie non conformiste basée sur l’art de rêver, dont voici les prémices :

 

Rendez vous dans votre rêve et recréez votre vie

 

L’enseignement sera donné du côté gauche, côté de la seconde attention ; l’attention rêveuse, c’est-à-dire ; l’attention qui s’exerce dans le rêve.

 

Ce qui est en haut, – – dans le rêve, – est comme ce qui en bas pour réaliser l’unité d’une seule et même chose.

Il ne peut y avoir d’autre forme d’enseignement que celui qui se donne dans le rêve.

Tout ce qui existe a d’abord été rêvé. Ce que je désire voir se réaliser ici doit en premier remonter en haut pour ensuite, après conformité avec une mission, redescendre et actualiser le désir ou le projet.

 

L’enseignement de notre école comme toutes autres formations thérapeutiques, de coaching ou d’évolution et de conseils ne peut se réaliser sans que le thérapeute, coach ou formateur ait en premier effectuer une thérapie personnelle.

Cette thérapie ne peut se réaliser que dans le rêver, là où les forces destructrices et négatives n’ont pas accès, ce qui n’est pas le cas lorsque la thérapie est menée depuis la réalité d’en bas.

Le cursus, dans chacune de ses phases et progression, se fera en totalité d’abord dans le rêver. Ceci implique, pour les étudiants postulants d’être en premier formé aux techniques d’accès à la dimension vibratoire du rêver.

 

Cette accession constituera le premier cours préparatoire. Lorsque l‘étudiant aura acquis cette connexion, alors pourra commencer le travail essentiel de connaissance de soi depuis le rêver. Cette connaissance de soi dans le rêver ne sera possible que si un « binôme » est constitué entre deux genres énergétique de nature opposées et complémentaire. Cela sous l’action d’un troisième élément ; l’agent catalyseur appelé « Mercure des sages ». il s’agit donc bien, d’une forme « organique » d’éducation dont l’axe, le centre et le cœur est « L’ACTE DE CREATION ».

 

Le « programme » des cours suivants sera établit depuis le rêver en accord avec la nature et l’être essentiel spécifique à chaque étudiant.

 

Les connaissances, outils et instructions pratiques dont vous avez besoin

 

Les besoins de reliance sont bel et bien une affaire personnelle et pour lesquels il ne devrait pas y avoir la moindre intervention extérieure et ni aucun compromis. Dans sa relation avec le divin toute personne devrait se sentir parfaitement libre. Ce n’est cependant pas le cas.

 

Les moyens utilisés pour établir et vivre cette relation spirituelle sont évidemment aussi très personnel. Chacun doit pouvoir les créer selon ses propres aptitudes et mettre en place ses propres rituels. C’est pourquoi nous ne donneront que des pistes et enseigneront que des bases sur lesquels tout homme aspirant à une spiritualité pourra fonder une pratique efficiente.

 

Conseil d'Alexandre

 

 

Vous rêvez d’incarner l’homme spirituel en vous dans votre quotidien ou dans vos activités et vous souhaitez apprendre comment devenir un homme de pouvoir et comment accéder à la connaissance pour aider autrui, et bien suivez le conseil d’Alexandre Surin.

 

Pour être un HOMME DE POUVOIR, vous n’êtes pas obligé de tout savoir sur le personnage  que vous souhaitez actualiser en vous. Il faut avoir travaillé en profondeur sa personnalité. Il faut se CONNAITRE, connaître ses défauts et ses qualités et décider à quel moment vous souhaitez utiliser l’un plus que l’autre car un homme de CONNAISSANCE utilise ses défauts comme matière première de TRANSMUTATION comme l’alchimiste utilise le plomb pour fabriquer de l’or pur.

 

Ce cursus vous apprendra en premier lieu comment transmuter, économiser et canaliser L’ENERGIE SEXUELLE en énergie SPIRITUELLE de guérison et d’évolution.

 

Pour ce faire,  il faut d’abord « IMITER » les expressions, les émotions, les gestes, de ceux que vous admirez et qui disposent des qualités que vous souhaitez intégrer pour former votre « MOI RÉEL » ; votre DOUBLE ÉNERGÉTIQUE. Ensuite, en fonction de votre orientation sociale, il faut travailler et maîtriser les états de conscience et apprendre à accéder à l’état de conscience d’ÉVEIL de votre double. Par IDENTIFICATION vous devez adopter son langage (intonation, rythme, accent…), sa gestuelle, sa manière de penser et d’être.

 

 

Apprenez comment construire le personnage de votre double

 

 

Construisez le scénario de vie de votre personnage. Ecrivez son histoire comme le ferait un écrivain. Imaginez-le, rêvez-le, regardez le vivre. Soyez curieux de constater comment vous et lui pouvez devenir UN et disposez des même ressources et facultés magiques. Entraînez-vous à l’imiter, à vous identifier à lui. Pratiquez la transe quantique et agissez dans le « rêver » ; le lieu de toutes créations. Tout ce qui existe, existe en premier dans le « rêver ».

 

Faire du « rêver », c’est imaginer votre nouveau film de vie pour l’intégrer dans votre esprit, votre personnalité. Construisez votre mémoire du futur, modifier celle de votre passé. Changer votre destin négatif en succès.

 

Entraînez-vous, pratiquez les exercices proposés n’attendez pas de tout savoir, de tout savoir faire pour devenir qui vous avez toujours rêvé d’être.

 

 

 

Dans ce cursus en sorcellerie, vous apprendrez à :

 

Construire votre double

 

Transmuter vos émotions

 

Vous identifier et accéder aux états de conscience les plus élevés.

 

Explorer votre imaginaire

 

Retrouver votre âme d’enfant, apprendre à faire du « rêver »

 

Lâcher prise pour devenir meilleur

 

Faire évoluer votre conscience et enrichir votre personnalité.

 

Explorer le monde autour de vous, en vous et au-delà de vous.

 

Comprendre comment la vie se crée et comment elle se développe.

 

Cultiver votre originalité, trouver votre singularité, devenir créatif et créateur.

 

Passer d’un jeu social au jeu de l’être réel.

 

Préparer vos propres cours et devenir maître de  vous-même.

 

 

en_GBEnglish (UK)
fr_FRFrançais en_GBEnglish (UK)