L’identification

Maître de votre destin contre l’Impéritie

 

Les mensonges, les fausses informations, les magouilles des dirigeants.

 

Sur le chemin vers la libération de soi – devenir qui on est – le premier exercice est celui de la méditation constructive. C’est une préparation à la méditation Vipassana, variante orientale de l’autohypnose dont l’un des effets est la capacité à s’identifier avec autrui.

Cette pratique de l’identification a son avantage, c’est qu’elle conduit à se désidentifier et se libérer des influences perverses du monde.

 

L’hypnose

L’esprit est volatil

L’hypnose est un état dissocié. Le corps est ici alors que l’esprit est ailleurs. Dans l’état ordinaire de conscience, l’esprit est volatilisé dans des imaginations incohérentes. C’est l’état d’être perdu dans nos pensées, c’est être dans la lune. Tandis que l’esprit est volatilisé, perdu ailleurs, l’hypnothérapeute peut ainsi implanter des idées formes dans l’esprit de la personne sans même que son esprit conscient sache de quoi il s’agit. C’est de cette manière que fonctionnent les publicités. L’homme est alors sous influence. Il fonctionnera comme une mécanique sans plus aucun libre arbitre. Ce n’est évidemment pas un état de liberté ni de conscience. Cet état est celui de l’attention première, une attention superficielle.

La méditation

La méditation constructive va permettre de focaliser son attention sur un objet, devenir conscient. C’est une forme avancée de rappel de soi.  Ce rappel de soi à soi-même, peu à peu vous rendra responsable de vos échecs et de vos réussites. La justification, la justice est intérieure. Tout réside à l’intérieur même du sujet. C’est donc à l’individu seul d’assumer l’entière responsabilité de ses actes et de tout ce qui lui arrive ; le bonheur, comme le malheur. Responsable également de ses conflits intérieurs et extérieurs.

Si le sujet devient l’unique responsable de sa vie, alors, prenant conscience de cela, il pourra envisager d’entreprendre un travail sur soi, de se donner ses propres repères, se libérer des normes, des dogmes et croyances qui ont jusque-là structuré sa personnalité.

Ce sera alors le moment de s’exercer à l’identification.

 

L’identification

La pratique de l’identification établit un accord avec la création.

 

Premier exercice : identification avec le créer immobile

Cette identification est l’un des résultats de la pratique de la méditation constructive dont l’effet sera d’établir un accord avec la création.

Au début du chemin initiatique, les exercices peuvent vous paraître simples et les résultats parfois décevants. Il faudra donc recommencer aussi souvent que vous le pourrez, mais une règle essentielle est à observer : veillez à ce que ce soit toujours un plaisir, jamais une corvée. Les corvées viendront elles aussi, car elles sont indispensables à une éducation chamanique.

Pour maîtriser, il faut avoir vécu une expérience réelle.

L’exercice d’identification avec le créé immobile vous aura mis en contact direct avec la vie, car à un moment de votre expérience, vous aurez connu une participation claire de votre MOI REEL – votre personnalité non physique – avec l’objet de votre exercice.

Cette fusion avec l’objet de votre identification aura déclenché en vous une « ouverture mentale » particulière qui se traduira par une compréhension du monde qui vous entoure et la naissance en vous de pensées originales.

Comprenez que ce ne sont pas toujours les exercices les plus pénibles ou les plus spectaculaires qui produisent forcément les plus grands résultats. C’est cette gymnastique mentale auquel je vous convie qui réveillera en vous les vrais pouvoirs magiques.

Le premier exercice d’identification a pour but de vous mettre en ACCORD avec le vivant et par là avec la CRÉATION. Cet accord conduit à une identification avec l’énergie créatrice.   Ceci est de première importance. C’est par l’identification avec plusieurs objets différents que vous comprendrez l’intention de ce ou de celui qui les a « rêvés ».

Lorsque vous parviendrez à vous oublier vous-même, oublier vos petits malheurs quotidiens, vous serez parvenu à l’identification parfaite et vous comprendrez alors comment éviter la fusion irréversible dans vos relations sentimentales. La fusion est indispensable à la connaissance de l’autre, mais vous devez comprendre aussi comment pouvoir garder votre personnalité tout en vous identifiant entièrement à l’autre.

 

Votre premier exercice : identification avec le créé immobile.

Cet exercice demande de stopper votre dialogue intérieur ; le flux de vos pensées qui vous submergent lorsque vous entrez dans l’état d’autohypnose quotidienne (être dans la lune).

La pratique de la méditation constructive, la saturation du mental d’informations provenant de vos cinq sens,  est le moyen le plus efficace et rapide pour stopper le flux des pensées (En hypnose, cette technique est appelée : spirale sensorielle).

 

Choisissez un siège confortable et asseyez-vous face à un tableau qui vous plaît ou à une vue, à condition qu’elle soit encadrée par une fenêtre et sans autre objet en mouvement. Détendez-vous et fixez alors ce que vous regardez, mais en évitant toute tension. Oubliez vos pensées et plongez dans la contemplation  (ouverture mentale résultant d’un arrêt du dialogue intérieur) de ce que vous voyez. Vous serez étonné de voir à quelle vitesse les pensées parasites vont vous fuir. Contemplez jusqu’à ce que ne subsistent en vous seul la vue et les sentiments latents, mais NON exprimés en VOUS, en relation avec l’objet de votre étude. Une pensée est parasite lorsqu’elle vous met en cause, lorsque vous vous regardez et contemplez vos propres problèmes.

Dites-vous que lorsque vous contemplerez la vue choisie par vous, sans autres pensées que celles de cette vue, vous serez alors PARFAITS, aussi parfaits que Dieu lui-même (votre personnalité non physique) lorsqu’une partie de lui-même fixe son intérêt sur l’une des infimes choses ou créatures de la terre.

Cette vision détachée de vous-même vous redonnera votre « être vrai » et complet pour un temps plus ou moins long.

Au début, vous arriverez à tenir une vision sans pensées parasites pendant quelques secondes, puis cela dépassera la minute, après quoi cet état peut durer des heures. Le fait de stopper le dialogue intérieur pendant quelques secondes est cumulatif. Brusquement, le déclic se fera en vous, le monde s’arrêtera. Cette attitude mentale va opérer à votre insu beaucoup de transformations en vous-mêmes pour votre plus grand bien.

 

Deuxième exercice : Identification avec le créé MOBILE.

Nous allons cette fois passer à un autre exercice à mon avis plus facile que le précédent, celui de l’identification avec le créé MOBILE ; le vivant.

Pour vous faire comprendre quelle doit être votre attitude mentale, je vous demande de vous souvenir de vos sentiments lorsque vous regardez un spectacle qui vous passionne et qui vous conduit à vous identifier à l’acteur, à la vedette ou au personnage d’un roman. N’oubliez pas que ces exercices font partie d’un training dont l’objectif est l’identification avec votre personnalité non physique ; votre double.

Être passionné

Le sentiment que vous devez apprendre à libérer en vous est celui de la « passion ». Être passionné c’est avoir son intérêt « captivé », « Ravi » par quelque chose ou par quelqu’un. La passion conduit à l’enthousiasme et sans enthousiasme vous ne serez jamais qu’un « regardant » de la vie et jamais vous ne vivrez une réelle expérience. La passion exclut tout mouvement raisonnable. Je sais que cela fait peur à la majorité d’entre vous, mais vous devez passer par cet état de « ravissement » si vous voulez pouvoir en acquérir la maîtrise. Il y a des risques importants, mais cette expérience de la possession par l’autre ne peut être contournée.

Lorsque nous laissons notre intérêt être captivé par un personnage, et que nous réagissons aux émotions qu’il exprime, alors nous nous identifions à lui. Nous ressentons ce qu’il ressent. Cependant celui ou celle qui garde le contrôle de soi en se disant : « Oh ! ce n’est que du cinéma », celui-là est loin de pouvoir atteindre l’identification.

       L’identification est l’état de base de tout apprenti sur le chemin, ces exercices sont incontournables et vous n’arriverez à rien sans la maîtrise de tous vos états passionnels.

C’est donc chaque fois que nous nous laissons prendre par notre intérêt, par ce qui nous entoure et bouge que nous nous identifions vraiment à cette vie qui « est » autour de nous … mais nous n’en avons alors pas conscience.

Je veux que vous preniez conscience de la vie qui est mouvement, de tout ce qui bouge autour de vous. Dans cet exercice, le mobile est là pour bouger, pas vous. Vous devez donc choisir un endroit comme l’embrasure d’une porte, d’une fenêtre devant laquelle vous pourrez vous asseoir. Vous pouvez tout simplement vous placer à une terrasse d’un café, pourvu que vous ayez devant vos yeux un référentiel fixe.

Les animaux sont au début de bons sujets d’expérimentation. Il y a aussi la télévision. Alors, comment procéder ?

C’est assez simple, prenez un être humain ou un animal et suivez-le du regard dans tous ses mouvements. Surtout, évitez toute tension de votre part, physique, mentale et surtout psychique. Vous devez abstraire de votre esprit toute idée de « je veux », toute attente du moindre résultat, tout regard de ce qui se passe en vous.

Il s’agit d’apprendre à « voir », d’entrer dans ce que l’on appelle l’attention seconde. Tout votre intérêt doit être captivé par le sujet de votre étude. Vous devez sortir complètement de vous-même, oublier les tracas de votre petite personne.

Suivez donc votre sujet et ne le perdez pas de vue. Il s’agit de participer à SA vie et non à la vôtre. Soyez attentif à cet être qui n’est pas vous. Contentez-vous de penser à lui en évitant absolument de faire référence à vous-même. Je sais, ce que je vous demande est des plus difficiles. Comment ne plus être le centre du monde ? Comment quelqu’un qui n’est pas moi peut avoir des pensées, des points de vue différents des miens ?

Alors après cet effort d’abnégation se fera jour en vous un sentiment inexprimé tout à fait inconnu. Vous ne connaissiez que votre monde, et puis voilà un sentiment étranger.

Lorsque cette conscience se fera en vous, cela signifiera que vous aurez fait un bond en avant, un très grand bond. Gardez alors cette conscience aussi longtemps que vous le pourrez. Trente secondes où vous ne serez plus le centre du monde et le seul être existant sur terre. Fabuleux ! Extraordinaire ! D’autres êtres existent ! Et là, votre dialogue intérieur cessera.

Je vous conseille de commencer par travailler avec les animaux, ils sont bien plus près de nous que ce que nous voudrions le croire. La première compagnie de l’homme n’est-elle pas un animal. L’animal nous comprend lui ! Simplement parce que nous sommes très proches de lui.

Comprenez que dans votre vie vous êtes acteurs et jamais vous ne jouez le rôle qui correspond à votre essence d’Homme et de Femme. En vous identifiant à la vie des autres, vous apprendrez à SORTIR de VOUS MÊME, à sentir ce qui est AUTRE et donc à mieux vivre « en conscience » ce qui est « VOUS MÊME ».

Avoir la conscience de SOI de SES actes (rappel de soi) est un état essentiel dans la vie magique. Oh ! je vous entends, le but est d’avoir conscience de soi et vous nous demandez d’avoir conscience de la vie des autres, n’est-ce pas contradictoire ? Jamais vous n’avez eu conscience de vous, vous avez toujours conscience de votre « MOI », ce qui est différent.

En vous identifiant, vous apprendrez à sentir ce qui est AUTRE que votre moi en vous et à l’extérieur.

Le rappel à soi, comme le recommandait Gurdjieff est un exercice fondamental, le seul en fait qui puisse vous ouvrir les portes des autres réalités, qui puisse vous relier aux autres.

Il suffit en fait de se comporter comme un acteur et de se mettre dans la peau d’un personnage. Ah ! Vous avez des réticences, vous avez toujours refusé d’admettre qu’à chaque moment de votre vie vous jouiez un jeu !  Alors cessez de vous mentir à vous-même et jouez conscient le rôle d’une de vos multiples personnalités. Vous remarquerez que celle que vous aurez adoptée en premier est celle que vous jouiez inconsciemment dans la vie, mais que vous dissimuliez sous une personnalité factice. Le jeu de rôle MVG vous permettra de faire ce pas vers vous-même, le premier pas de la vérité.

Lorsque vous arriverez à vous identifier avec l’immobile comme avec le mobile, vous aurez déjà, sans vous en rendre compte, fait un grand pas dans la maîtrise des pouvoirs magiques.

Vous comprendrez comment nous pouvons influencer les autres et comment nous sommes influencés par les autres.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à lui mettre une note (étoiles).
Un commentaire de votre part me ferait également plaisir 😉
fr_FRFrançais