Cursus en sorcellerie

 

 A quoi sert une éducation si elle ne nous aide pas à devenir vraiment créateurs, conscients et intelligents ?

 

 L’enseignement devrait porter sur la transmission d’une connaissance fondée sur l’expérience personnelle. Aujourd’hui l’école développe la mémoire en emmagasinant de l’information livresque . Cette connaissance ne devrait pas être une somme de savoirs, mais un ensemble de connaissances qui permettrait d’éveiller la Conscience et la créativité.

L’enseignement ne devrait pas apprendre quoi penser mais comment penser et comment accéder, en direct, à l’intelligence universelle par la méditation constructive et la maîtrise des états élargis de conscience.

 

C’est pour rectifier cet état d’abrutissement que nous avons créé les cours en sorcellerie.

 

Notre cursus suit une progression « organique », en ce sens que nos cours s’organisent sur le modèle du vivant. Tel un arbre de la connaissance, les enseignements se développeront suivant un processus en dix étapes. Ce modèle permet de développer naturellement les forces et structures dont nous avons besoin pour porter à maturité la sève d’un enseignement ésotérique basée sur une connaissance antique.

 

 

Qu’est-ce que la sorcellerie ?

 

La réalité est que l’on n’apprend pas la sorcellerie, ce que l’on apprend, en revanche, c’est à générer, économiser et utiliser de manière impeccable L’ÉNERGIE.

 

La sorcellerie est la capacité à activer et utiliser des champs d’énergie que l’on n’emploie pas au quotidien. La sorcellerie est un état de conscience. La sorcellerie est la capacité de percevoir quelque chose que la perception ordinaire ne peut pas appréhender. De façon plus précise nous pouvons dire qu’il existe dans l’univers une force incommensurable, indescriptible, que les sorciers appellent L’INTENTION. Tout ce qui existe dans le cosmos est relié à l’intention par un lien de communication. Les sorciers tendent à comprendre et à utiliser ce lien de communication avec la Source divine. Cet apprentissage est l’affaire de chacun et résulte d’une connexion avec la force universelle qu’est l’Intention. L’Intention n’est donc pas quelque chose que nous possédons, mais que possède notre « double » énergétique et que nous pouvons apprendre à utiliser.

 

Puisque la sorcellerie est une pratique personnelle dans l’utilisation des pouvoirs magiques de l’esprit humain, la question est : qui a initié le premier sorcier?

 

Les sorciers apprennent surtout à nettoyer ce lien de communication des effets paralysants qu’entraînent les préoccupations ordinaires de leur vie quotidienne. N’est pas apte à devenir sorcier celui qui reste soumis et dominé par les influences intérieures et extérieures à lui-même. Cette procédure de nettoyage est très difficile à comprendre, ou à apprendre. C’est pourquoi l’enseignement est divisé en deux catégories.

 

Nouveau processus de nettoyage

 

L’une consistait en un enseignement destiné à l’état de conscience de la vie quotidienne, alors que  le processus de nettoyage consiste en un travail conscient et délibéré sur soi. Pour cela nous avons établi un nouveau processus de nettoyage basé sur L’ECRITURE PROJECTIVE dont le principe est celui de la psychologie créatrice positive.

 

Cette projection par l’écriture pour la résolution de nos problèmes ne concerne pas une prédiction d’effets, mais une projection dans un espace/temps hors de notre conditionnement social et de nos héritages passés.

 

L’autre processus de nettoyage résulte d’un enseignement et de pratiques destinées aux états de conscience accrue. Ces états de consciences accrus sont ceux que nous pouvons expérimenter lorsque nous avons accès à notre lieu magique et sacré. Ce lieu n’est pas un lieu appartenant à notre réalité, mais un lieu créé par notre conscience et dans lequel nous pouvons poursuivre une vie parallèle. C’est dans ce lieu que les sorciers puisent leur connaissance directe de l’Intention sans l’intervention parasite du langage ordinaire. Cette autre manière de parler et de décrire la réalité est le langage métaphorique et symbolique propre à notre double énergétique. Ce double peut être ; notre Autre nous-même, l’Ange, le Dieu intérieur, l’être essentiel, peu importe car chacun détient le secret de sa propre communication avec l’invisible et les plans spirituels.

 

L’être humain n’est plus un esclave ; comme cela a été dans les siècles passés, mais un être socialisé et mécanisé, un homme éduqué, instruit et raisonnable, c’est -à-dire une entité pathologique qu’il faut guérir, élevé et éduqué comme on le fait avec un animal sauvage. Les amérindiens, les peuples natifs ne portaient-ils pas ce nom de « sauvage » ?

Du point de vue anthropologique, le mot sorcier peut recouvrir différentes fonctions comme chaman ou homme-médecine. C’est aussi un personnage présent dans les contes et les légendes. Il figure désormais dans l’univers du jeu de rôle, dans l’univers de Terry Pratchett et autres, plus fantastiques, tels qu’Harry Potter.

 

L’école des sorciers est L’ECOLE DU FANTASTIQUE, de l’éveil du super héros en chacun de nous, super héros qui nourrit nos rêves les plus créateurs du tout possible. N’est-ce pas en cela que l’école des sorciers serait l’avenir et la sauvegarde de la planète et de l’homme.

 

L’école des sorciers a ainsi pour objectif supérieur de former des « ÉCO-HÉROS » rédempteurs des péchés commis par les détenant d’un pouvoir politique, religieux, financier destructeurs de notre TERRE MÈRE.

 

 

 

Notre cursus à l’école des sorciers se développera selon une méthodologie non conformiste basée sur l’art de rêver, dont voici les prémices :

 

Sept histoires de pouvoir

Rendez vous dans votre rêve et recréez votre vie

 

L’enseignement sera donné du côté gauche, côté de la seconde attention ; l’attention rêveuse, c’est-à-dire ; l’attention qui s’exerce dans le rêve.

 

Ce qui est en haut, – – dans le rêve, – est comme ce qui en bas pour réaliser l’unité d’une seule et même chose.

Il ne peut y avoir d’autre forme d’enseignement que celui qui se donne dans le rêve.

Tout ce qui existe a d’abord été rêvé. Ce que je désire voir se réaliser ici doit en premier remonter en haut pour ensuite, après conformité avec une mission, redescendre et actualiser le désir ou le projet.

 

L’enseignement ordinaire en sorcellerie comme toutes autres formations thérapeutiques, de coaching ou d’évolution et de conseils ne peut se réaliser sans que le thérapeute, coach ou formateur ait en premier effectuer une thérapie personnelle.

Cette thérapie ne peut se réaliser que dans le rêver, là où les forces destructrices et négatives n’ont pas accès, ce qui n’est pas le cas lorsque la thérapie est menée depuis la réalité d’en bas.

Le cursus en sorcellerie, dans chacune de ses phases et progression, se fera en totalité d’abord dans le rêver. Ceci implique, pour les étudiants postulants d’être en premier formé aux techniques d’accès à la dimension vibratoire du rêver.

 

Cette accession constituera le premier cours préparatoire en sorcellerie. Lorsque l‘étudiant aura acquis cette connexion, alors pourra commencer le travail essentiel de connaissance de soi depuis le rêver. Cette connaissance de soi dans le rêver ne sera possible que si un « binôme » est constitué entre deux genres énergétique de nature opposées et complémentaire. Cela sous l’action d’un troisième élément ; l’agent catalyseur appelé « Mercure des sages ». il s’agit donc bien, d’une forme « organique » d’éducation dont l’axe, le centre et le cœur est « L’ACTE DE CREATION ».

 

Le « programme » des cours suivants sera établit depuis le rêver en accord avec la nature et l’être essentiel spécifique à chaque étudiant.

 

Les connaissances, outils et instructions pratiques dont vous avez besoin

 

Les besoins de reliance sont bel et bien une affaire personnelle et pour lesquels il ne devrait pas y avoir la moindre intervention extérieure et ni aucun compromis. Dans sa relation avec le divin toute personne devrait se sentir parfaitement libre. Ce n’est cependant pas le cas.

 

Les moyens utilisés pour établir et vivre cette relation spirituelle sont évidemment aussi très personnel. Chacun doit pouvoir les créer selon ses propres aptitudes et mettre en place ses propres rituels. C’est pourquoi nous ne donneront que des pistes et enseigneront que des bases sur lesquels tout homme aspirant à une spiritualité pourra fonder une pratique efficiente.

La première de ces bases est la transe quantique. C’est elle qui permettra de modifier son état de conscience pour accéder à la vibration du plan divin.

Les outils et moyens sont, parmi les principaux, L’IDENTIFICATION, la MEDITATION constructive, le REVER, le « VOIR » ou médiumnité, l’art d’INTENTIONNER, l’AUTOSUGGESTION, la TRANSMUTATION de l’énergie sexuelle et l’actualisation par L’ECRITURE ou L’ART ORATOIRE.

 

Chacun de ses points constituent les différentes cours enseignées à l’école des sorciers dont l’objectif essentiel est de devenir créateur de son destin.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :