Méditation sur …

 

L’éveil de la conscience

 

Énergie vril et sexualité

Mais à côté de cet usage trivial, j’ai acquis la certitude – par expérience – que l’énergie Vril avait une fonction sacrée, celle de transformer l’homme en dieu. La restauration des pouvoirs perdus résulte de l’utilisation synchrone des deux hémisphères cérébraux. Cette harmonisation en concordance permet de se connecter à l’énergie de l’univers : le vril, appelé ETHER.

Imaginez le vril comme l’énergie libérée par la foudre et ressentez ce pouvoir extraordinairement puissant. C’est cette énergie que Nicolas Tesla avait captée et canalisée pour alimenter son moteur à énergie libre.

« Dr Tesla admit cependant que son dispositif n’était autre qu’un récepteur d’une « radiation mystérieuse qui venait de l’éther » et qui « se trouvait disponible en quantité illimitée».

« Cette énergie pouvait être propagée à travers la Terre et autour de celle-ci dans une zone atmosphérique, appelée la cavité de Schumann, comprise entre la surface de la planète et l’ionosphère, à environ 80 km d’altitude. Des ondes électromagnétiques de très basses fréquences, autour de 8 Hz (la résonance de Schumann ou pulsation du champ magnétique terrestre), se propagent pratiquement sans perte vers n’importe quel point de la planète. Le système de distribution de force de Tesla et son intérêt pour l’énergie libre impliquaient que n’importe qui dans le monde pouvait y puiser, à condition de s’équiper du dispositif électrique idoine, bien accordé à la transmission d’énergie ».

 

Le cerveau humain, fonctionnant sous certaines conditions peut capter cette énergie vril et libérer nos pouvoirs psychiques suprahumains, le vril soigneusement dosé augmente la tension électrique du système nerveux central et déclenche une montée de Kundalini ; le vril humain. Le vril permettrait de vivre beaucoup plus longtemps et même de voyager dans le temps et l’espace. Tesla avec Albert Einstein a réalisé une expérience de voyage spatio-temporel appelé ; « Philadelphia experiment ».

Le 28 octobre 1943, lors d’une expérience menée par A. Einstein et N. tesla, le destroyer d’escorte Eldridge aurait été rendu invisible et téléporté aller-retour entre Philadelphie et Norfolk (Virginie). L’expérience se serait mal déroulée : certains membres d’équipage seraient devenus fous, invisibles ou auraient partiellement fusionné avec le bateau lors de la dématérialisation de ce dernier.

https://www.youtube.com/watch?v=0cGsTB-tQnA

 

Qui refuserait de vivre beaucoup plus longtemps et de garder une éternelle jeunesse ? Qui refuserait la science infuse, la connaissance, totale, immédiate, absolue ?  Qui refuserait l’accès libre et permanent aux multiples univers qui sont parallèles au nôtre ?

Qu’attendons-nous pour redevenir les dieux que nous serons ?

La fin du monde et la disparition de notre espèce ?

Les mystiques seront surpris de découvrir que l’éveil n’est pas une question d’élévation morale ou spirituelle.

 

L’ÉVEIL N’A RIEN À VOIR AVEC LES MÉRITES OU UNE PRATIQUE SPIRITUELLE.

 

L’éveil est automatique ; auto-mat-tique. Auto signifie : de l’alpha à l’oméga. Il faut recevoir alpha dans « u » et transmettre « t » à Oméga. Transmettre, transmuter, en fait il s’agit d’une transe-duction de l’énergie du « mat ». Le mat, c’est Mercure, l’énergie conscience acquise lors des PETITS MYSTÈRES. Mercure est l’agent de l’éveil. Il traverse les mondes, transporte et transmet l’énergie de l’Ancien Monde dans le nouveau. Pour cela, il faut un pont. C’est le pontife ; le pape. Traverser le pont est quelque chose de purement psychophysique/chimique. C’est, comme le dit Alexandro Jodorowsky, un acte de psychomagie. C’est actualiser un rêver. Il n’y a rien d’évolutif en cela, c’est juste un saut d’état comme le passage de l’état liquide à celui de vapeur.

Je suis ici et, tout à coup, ailleurs en même temps. Je me suis divisé, séparé de l’Ancien Monde. Cela ne signifie pas qu’il n’existe plus. Ma conscience, elle, n’est plus dans l’ancien. Juste ma Conscience, celle de celui qui sait qu’il y a un pont.

L’éveil est un phénomène purement physique, ou physico-chimique, que l’on peut aisément provoquer en dehors de tout contexte religieux et surtout d’un cadre psychothérapeutique ou d’évolution. Tout ça, c’est de la foutaise. 

L’éveil est une simple question de TAUX VIBRATOIRE. Dès que le taux vibratoire d’un être dépasse tel niveau, l’être « s’éveille ».

Comment faire grimper son taux vibratoire et celui de la planète ?

Élever le taux vibratoire de la planète n’est pas de mon ressort et ne peut faire l’objet d’un travail personnel. Celui ou celle qui est motivé par cela témoigne juste d’un état de suffisance et d’orgueil incommensurable. Il faut commencer par balayer devant sa porte.

Le taux vibratoire de la planète regrimpe très bien tout seul, ces temps-ci. C’est d’ailleurs lui qui est notre inducteur. Accomplir ce saut de conscience est causé par une intervention extérieure et non par notre propre volonté ou conscience. Comment avoir conscience de ce dont nous ne pouvons avoir conscience.

L’éveil est causé par quelque chose qui survient de l’extérieur et je défie qui que ce soit de me prouver qu’il a été l’acteur de son propre éveil. Même Dieu ne peut faire cela sauf s’il est titillé par le diable.

 

La question suivante est pure foutaise.

La question est : comment faire grimper les taux vibratoires individuels. Le chamanisme et le bouddhisme nous proposent des moyens spirituels, acquérir la maîtrise intérieure. C’est bon, mais c’est long. Pour parvenir au même résultat, les anciens savaient très bien que les moyens physiques ne manquent pas (à méditer) en renouant très serré avec la vie sauvage, qui est la voie royale. Je dis : renouer avec la vie sauvage et non avec la vie de l’angélisme.

Il est nécessaire d’atteindre un taux vibratoire suffisamment élevé (fréquence de 8Hz + conditions neuropsychiques) pour effectuer un saut de conscience et ainsi changer de paradigme. Cet accroissement de vibration résulte d’une action extérieure ; une excitation de l’énergie vitale. Il faut un couple de force de telle manière que l‘excitation de l’un des pôles vienne amplifier l’excitation de l’autre. S’il n’y a pas de réponse de l’un, la dynamique retombera. Il faut une grande corrélation entre les pôles opposés ; être complémentaires selon la loi de correspondance.

Nous avons pu tous constater que la peur du virus, de la mort, lorsqu’elle est transmise à autrui engendre la peur et la fait croitre lorsqu’elle est partagée par un grand nombre d’individus. La difficulté sera de créer un état de panique général. Ce qui se réalisera par la diffusion répétée d’informations paniques. Lorsque le mouvement est lancé, il s’entretiendra par lui-même. il suffit de transmettre alternativement des informations contradictoires. Entre en action le syndrome de la douche écossaise ; obligation et responsabilité, etc.

 

Changer votre futur

Le futur est déjà réalisé, mais peut-être changé par commutation de segment temporel.

J’ai un programme pour demain, mis en place par la routine, mais il n’est pas encore vécu. Je vais pouvoir le changer. Il existe une multitude d’interactions. Tout ce que l’on fait est fait avec la MÉMOIRE ASSOCIÉE. Interviennent des interactions multiples. Le chaos est toujours présent dans le présent. J’ai un programme pour l’après-midi, mais je reçois un mail qui demande une action non prévue dans mon programme. Je ne vais pas faire ce qui était prévu. Le changement de segment temporel demande une grande fluidité ce que les routines ne permettent pas et qui sont causes et effets de ma programmation. Donc, là, je suis déterminé.

Il y a, cependant, une perte d’information – éléments de construction des routines – due aux interactions multiples.

Les choix faits par la nature sont complètement indéterministes. Une modification infime dans la réalité quantique – énergétique – peut avoir un impact énorme dans le plan macroscopique. Cela est dû aux interactions multiples et non au chaos.

Selon le principe D’INTRICATION quantique, la non-localité spatiale est aussi temporelle c’est-à-dire que deux particules jumelles très éloignées l’une de l’autre peuvent être corrélées sans lien de causalité entre-elles, mais ce comportement peut avoir lieu si ces deux comportements sont séparés dans le temps.

Ainsi on peut changer quelque chose dans le présent qui produira des changements dans le futur et le passé sans qu’il y ait des liens de cause à effet. La condition est de disposer de deux états quantiques intriqués ; deux êtres jumeaux énergétiques vivants. L’un est ici dans le présent et va changer quelque chose dans le futur du jumeau dans le futur ou le passé. Le double dans le futur va changer quelque chose dans son présent ( le présent du futur de son jumeau sur terre) et cela sans lien de cause à effet entre les deux. Cela est possible grâce au principe d’intrication quantique. S’il y avait une cause dans le présent produisant un effet dans le futur, ce futur serait toujours conditionné par le présent et resterait ainsi lié à sa ligne de temps comme auparavant. Il faut bifurquer vers une autre ligne de temps et pour cela il faut un surplus considérable d’énergie. En physique quantique ce saut sur une autre couche électronique est connu sous le nom de « pompage électronique ».

La question est de savoir pourquoi je veux effectuer ce saut de conscience et ensuite, comment effectuer ce saut de conscience vers une autre ligne de temps. Le pourquoi est essentiel, car c’est la réponse à ce pourquoi qui va définir la ligne de temps vers laquelle je veux transférer ma conscience dans un nouveau corps physique ; le corps de rêve appelé aussi corps de gloire. Lorsque je parle de « Nouveau Monde », c’est de cette nouvelle ligne de temps dont je fais référence. On parle aussi, dans d’autres systèmes religieux, de « paradis », Walhalla, Demeure du Père. Il ne faut surtout pas rater son saut quantique ni son intrication, car dans ce cas on se retrouvera en « enfer » ici sur terre. Beaucoup sont déjà en enfer par suite d’un saut manqué soit parce qu’il n’avait plus assez d’énergie, soit parce qu’il s’étaient fait voler leur âme ou l’avaient vendue. 

 

Pour comprendre le glissement de ligne temporelle

Notre futur est déjà informé. La réalité ne se déploie pas dans un temps linéaire, mais un temps linéaire est déjà informé, mais la réalité évolue par modification de segment temporel. Notre futur est comme une esquisse, mais à chaque instant des touches imprévisibles viennent modifier la réalité. Ce sont ces glissements de segment temporel qui explique le hasard, mais il n’y a pas de hasard. L’univers a cette possibilité de nous faire sauter d’une ligne à une autre. Lorsque cela se produit, il y a un changement non seulement dans le présent, mais dans le futur de sorte que la causalité et l’énergie sont préservées alors que le changement est provoqué par une action délibérée consciente sans cause ni effet par rapport au passé. C’est pour cela qu’il faut être dans le présent sans aucune relation au passé. Il faut être fluide et remarquer les signes, les invitations de l’univers. Tout est toujours possible lorsque je suis totalement ici et maintenant. C’est pourquoi je vais RÉÉCRIRE, par segment, mon passé depuis la conscience et une INTENTION nouvelle dans mon présent. Tout ceci n’est pas de la psychologie, mais da la physique quantique ou PSYCHOMAGIE QUANTIQUE. On va se créer un nouveau futur depuis le présent et absolument sans référence émotionnelle au passé. On ne gardera que les faits qui peuvent nous servir de structure de création. Ce serait comme repeindre sur une ancienne toile après l’avoir recouverte de blanc d’argent. Une condition est primordiale, la réécriture doit se faire à quatre mains. Quatre mains d’un corps unique à deux têtes.

Vous devez tout mettre en œuvre pour comprendre ceci et pour cela respecter les conseils de l’alchimiste : Lege, Lege, Lege, relege, ora, labora et inventies. La plus grande majorité des gens lisent superficiellement. La phrase à peine lue qu’elle est déjà oubliée. Il faut lire au troisième niveau pour comprendre et intégrer une information. Vous avez appris à lire, mais rarement à comprendre ce que vous lisiez. Et si vous ne comprenez pas après la troisième lecture, c’est que votre niveau de conscience est quasi nul. Être doué pour la lecture ou l’écriture est une chose utile, mais être surdoué demande d’avoir un degré de sensibilité énergétique hors du commun. On ne lit pas les mots, on intègre l’énergie des mots et entre les mots ; c’est cela lire à un troisième niveau. Le grossier a été affiné. L’affinage demande un apport d’énergie et par corrélation – énergie égale conscience et inversement – de conscience.

Où trouver ce surplus d’énergie sinon dans le passé, l’ancienne histoire de vie. Je récupère l’énergie émotionnelle bloquée dans une ancienne histoire amoureuse et décide de repartir en quête de l’âme sœur. C’est en cela le résultat d’une intention résultant d’une prise de conscience. Je ne suis pas ni dans la culpabilité ni dans la vengeance, mais dans la création d’un rêver.  On appelle cela « foi », confiance dans le « soi » et autodétermination. L’énergie est ainsi récupérée, conservée, stockée et canalisée dans un nouveau scénario.

Comprenez l’importance fondamentale du rêver et de l’intention alimentée par le DÉSIR ORIGINEL à l’origine de la quête du couple polaire. Cela nous conduit à l’intrication quantique. Vous aurez compris, j’ose espérer, que le DÉSIR ORIGINEL est la clé de voute du rêver et de l’intention. Cela implique une connaissance INNÉE du processus d’alternance ; FRUSTRATION/SATISFACTION permettant la récupération et le rebond. Le terme « innée » signifiant naissance intérieure et non-héritage d’un ancien passé.

Pour mieux comprendre et donc intégrer, je dois maintenant vous donner quelques éléments essentiels au sujet du couple FRUSTRATION/SATISFACTION et de la création du désir originel. L’énergie du départ de toute octave ( loi de sept). Remarquez que dans tout ceci, je suis toujours dans la psychomagie quantique, c’est-à-dire dans le domaine des énergies subtiles.

LA CAUSALITÉ EST INDÉPENDANTE DU TEMPS.

Que les faits soient des effets de causes n’a aucune importance. Les effets peuvent se produire avant les causes. La causalité est indépendante du temps. En clair : ce que vous avez fait hier, dans votre passé proche ou lointain, dans des vies soi-disant antérieures n’a aucun effet sur qui vous êtes et sur ce qui vous arrive maintenant.

Alors de quoi s’agit-il ?

En résumer :

LE FUTUR EST DÉJÀ RÉALISÉ

LA CAUSALITÉ EST INDÉPENDANTE DU TEMPS

Alors qu’est-ce qui fait l’évolution ou l’involution ? C’est la conscience. C’est le fait de nous culpabiliser, nous répéter que nous ne sommes pas ceci, cela, que nous manquons de ceci, cela, etc.

Ceci est valable pour les maladies, les échecs, les souffrances, etc.

Exemple de l’effet placébo ou de l’hypnose.

Alors, cessez de vous plaindre et installez-vous dans votre présent créateur de votre futur sur une autre ligne temporelle. Votre passé est une illusion, une mémoire implantée. Votre futur n’existe pas que vous puissiez prier, pratiquer des exercices de développement personnel.

Seul existe votre rêver.

Seul existe l’illusion ce que vous dites qui a été et qui est cause de votre présent. Vous vivez dans l’illusion et agissez en fonction de cela. C’est d’une absurdité tragico-comique. C’est le tissu de la matrice et pour sortir de là, une seule solution : créer une conscience. Mais cette création de conscience demande que soit réalisée une seule chose.

Est-ce que vous désirez vraiment connaître le secret des grands mystères ?

 

Changer notre futur (2)

 

Le futur est déjà réalisé, mais pas de manière définitive.

LA QUESTION EST DE SAVOIR COMMENT LE CHANGER ET DANS QUELLE MESURE NOS CHOIX PEUVENT LE CHANGER.

Nous avons soit un destin déterminé et impossible à modifier, soit nos pensées, nos désirs, nos projets peuvent le modifier.

Notre destin c’est un passé qui nous oblige à répéter dans le futur les mêmes scénarios de vie du passé. Pour créer notre futur, nous devons nous libérer de notre passé. Nous sommes donc à la fois libres et liés.

 

La remémoration

Se remémorer notre passé va permettre de prendre conscience des modules que nous répétons. Nous vivons dans un jour sans fin. Le scénario que nous répétons toujours est-il créé par des pensées, des actions ou des émotions ?

Aujourd’hui avec la crise l’influence du passé a été stoppée nette laissant place à l’influence du futur.

 

Les messages du futur

Comment connaître ce que le futur nous envoie ?

Les messages du futur se font connaître par des coïncidences . Mais ce sont des projections de notre ancien futur portant les attentes de la matrice sociale en positif et en négatif. Comment sauver la planète, du pain pour tous, nous sommes tous des machines biologiques, etc.

Nous ne devons pas oublier que devant nous se poursuit l’Ancien Monde avec ses anciennes idées. Les actions que la société a menées, que nous avons posées vont encore coexister pendant un certain temps. Pour installer le nouveau, il faudra faire preuve de ténacité, d’ouverture et disposer d’une énergie et d’un désir ardent de changer de ligne de temps. L’ancien est déjà écrit, mais pas encore actualisé, mais notre ego y est accroché et fait barrage à la venue du Nouveau Monde. Nous connaissons tous ce futur-là et recevons ses intuitions, ses signes croyant que là est la sortie. Les gens manifestent, revendiquent crient, hurlent leur souffrance telle des zombies sans voie reçue. Tout cela est encore de l’ancien. Nous devons nous connecter à tout autre chose, discerner dans la cohue, parmi ces signes ceux qui proviennent d’une autre ligne de temps. Cette tâche n’est pas facile.

En fait, avec cette crise les influences du passé se sont arrêtées et nous recevons du futur des idées alimentant un complot mondial. Et si c’était ce futur, projection du passé, qui complotait contre nous ?

Ce qui est certain, c’est que cet ancien futur est la prolongation des siècles précédant en pire. C’est toujours plus de technologie comme le projet Haarp qui est mis en place pour contrôler le réchauffement climatique. D’autres projets de technologie avancée qui envisage un contrôle drastique des populations. Projet de la 5 G avec les objets connectés, traçage de la population, surveillance par drone et le puçage humain.

Voilà ce qui va nous arriver depuis notre futur et qui déjà est en cours de réalisation. Grâce au corona virus, ce futur aliénant est venu à notre conscience. Ce futur est « foutur ». On est foutu ou il sera foutu. Il faut dire NON.

Heureusement un autre futur se présente suite à la prise de conscience de certains depuis plusieurs années déjà. Une autre conscience s’est éveillée et elle n’est pas le produit du cerveau. Ce nouveau futur est celui de l’éveil de la conscience et de la résistance d’un petit nombre rassemblé en communautés autonome de résilience.

Ce ne sont pas les projets des pouvoirs politiques mécaniques qui détermineront le cours des événements. Pour citer une intention de J.J. Crèvecœur à l’instar du sorcier blanc Gandalf : ILS NE PASSERONT PAS.

Ce sont les pensées, les émotions supérieures du miroir de nous-mêmes ; notre « soi » à travers d’infimes vibrations d’espace-temps des dimensions supérieures – centres psychiques supérieurs – qui crée un Nouveau Monde et ouvre une voie vers la liberté totale. Une nouvelle conscience se crée et se développe chaque jour davantage. La conscience est de nature quanto-gravitationnelle ( physicien quantique Roger Penrose). Nous pouvons en faire l’expérience au travers de la synchronicité, les voyages hors du corps, le phénomène OVNI, le pouvoir de la méditation du rêver, etc.

Cela signifie que ces facultés paranormales sont réelles et crées non pas par nos pratiques, qu’elles soient spirituelle ou psychique, mais par notre connexion avec notre « soi », notre double quantique.

 

Maintenant, venons-en aux grands mystères

Les petits mystères concernent l’initiation à la transe et aux états modifiés de conscience ; la connaissance du bien et du mal. Les grands mystères initient à la connaissance de l’immortalité.

Les petits mystères pour cette époque révolue où l’homme n’avait ni internet ni accès aux livres consistaient à apprendre les arcanes de l’autohypnose, la dissociation en conscience et l’art de créer des états modifiés de conscience permettant d’entrer dans le rêver. Cela peut vous paraitre simple aujourd’hui, mais était un grand secret révélé uniquement à ceux qui avaient passé les épreuves de l’initiation par une femme ; le feu de Pès dont je vous ai déjà parlé. En fait, cette connaissance et surtout la maîtrise était l’élément indispensable pour réussir à trouver l’ouverture, ne pas mourir.

Les grands mystères, c’est bien autre chose encore et je vais tenter de vous mettre sur la voie. Ce sont ceux qui concernent la maîtrise de l’énergie sexuelle. C’est pour accéder à cette connaissance que beaucoup sont entrés dans des ordres monastiques ? Rares sont ceux qui ont découvert la porte, car ils s’étaient enfermés eux-mêmes dans des rêves de puissance et de gloire.

Je vous ai parlé du « mariage mystique », mais votre mental a tricoté autour de cela et vous vous êtes perdu dans les dédales de la raison. Compréhensible, car vous n’avez pas posé les bonnes questions.

Aujourd’hui, dans un premier temps je vais vous raconter une histoire. Lisez, lisez, lisez, méditez, et travaillez … ailleurs et vous découvrirez les bonnes questions APRÈS les réponses.

 

Il y a très longtemps dans un autre temps.

Dans cet ancien temps, il y avait 50 % d’hommes avec une âme, mais il y a eu des guerres et beaucoup ont perdu, car ils n’étaient pas au champ de Mars. Ils avaient vendu leur âme, le prix pour éviter le combat.

Sachez que le vrai champ de mars est le lit nuptial. C’est là que l’on perd ou gagne un combat non pas contre soi-même, car ce combat-là devait être réglé et gagné avant de pénétrer dans la chambre nuptiale.

Élevé sur un disque d’airain au-dessus de la terre, de l’ombre des traits glacés jaillissait de derrière les arbres morts. Éviter, veiller, esquiver sans pouvoir réagir. Rester-là jusqu’à ce que les traits fourchus cessent. Une éternité.

Maintenant, je suis là face à elle, la femme est-elle fée ou sorcière ? Je suis nu, sans arme. Elle est là, double ; blanche et noire. Fée et sorcière. Toutes deux cuirassées, l’épée agressive, les boucliers levés haut.

La fée me cajole, me séduit, me veut dans son camp, me promet l’amour, la jouissance éternelle, abandonne-toi à moi.

La guerrière me toise : « Es-tu un homme ; soit mon héros. » Défends-moi, soit un homme.

Le temps n’est plus aux invocations de la grâce des dieux. Dieu n’est plus une assurance. Sur leurs chevaux, derrière leurs amures elles me toisent ! Je suis nu sous ma robe blanche souillée de la poussière de mes faiblesses. La terre rude blesse mes pas. La puissance de leurs chevaux m’effraie. Ma gorge est sèche. Je suis le rempart de l’une et de l’autre. Haut levé est leur glaive. Un silence. Tout s’arrête comme un film mit en pause. Le temps qui dévore est pourfendu. Une fêlure le deux EST un. Elles EST là dans la poussière, devant moi. Noire ET blanche à moitié, mais toutes deux se présentent comme deux moitiés d’un même être. Je ne dis rien. J’accueille le deux Un. Un son de paix émane de la terre comme un frisson qui gagne mon être. ElleS est en moi. Je suis elles. Nous sommes trois en UN. Un lien éternel, comme un serpent d’airain, s’enroule autour de nos corps retrouvés. La mort dissout nos corps pour les recomposer par le feu de l’Amour. Un corps UN sans blessure, nait de ses cendres comme le phénix renait des cendres de la fin d’un monde.

Renaître ! Pourvu que ce soit avant la fin du monde. De ce monde bien sûr, mais si ce monde fini, il m’emportera à moins de changer de monde avant.  Changer de monde, c’est changer d’état de conscience, mais ce changement n’existe pas, c’est encore une illusion ; je veux dire : cela fait partie de notre programmation.

Je suis ici et je peux évoluer ici dans les limites prescrites par ce qui est acceptable moralement, scientifiquement, socialement. Je serai toujours ici vivant ou mort, je serai toujours dans ce paradigme global. Que je sois marchant sur terre ou deux pieds sous terre, je serai toujours ici dans un même programme.

Alors j’ai décidé de rêver et je suis parti en quête de ma promise. Elle est-là me dit le grand druide blanc. Elle est semblable à toi, a vécu des événements semblables et a vaincu comme toi. Soit patient, car tu dois apprendre la « vie ». Voici les signes qui te permettra de la reconnaître … je suis tombé dans une torpeur incapable ensuite de me souvenir.

Mais voici mon histoire, inspirée me permet aujourd’hui de me souvenir des mots oubliés du Grand Druide blanc.

Comment m’est revenue la mémoire ?

Je suis devenu lui et cela a pris de nombreuses années de mon ancien temps.

Voici mon histoire, celle de ma quête de l’être polaire et du combat que nous avons mené ensemble contre les prédateurs de la conscience humaine.

Voulez-vous connaître mon histoire ?

 

Avant tout voici quelques informations utiles :

La clé est la CONSCIENCE qui agit comme une deuxième couche d’information de densité subtile, quantique. La conscience est liée à l’espace et peut-être décrite comme un « objet physique ET non physique». C’est la raison de la recherche d’un lieu non physique à trois dimensions. (dans le rêver). C’est un lieu à dix dimensions (LA.ROVE.DE.FORTVNE), un nouveau cycle. Donc du mat au dix. C’est-à-dire trois dimensions dans trois couches de la conscience ( les trois cercles druidiques) avec l’unité du centre qui est le Un donc 3×3 =9 +UN = dix.

Le centre est l’UNITE ; couple polaire sans lequel ne peut naître une nouvelle conscience. Donc le centre Un plus les 3×3. Le Un permet l’actualisation donc on est dans un modèle à dix dimensions de la réalité de la nouvelle terre. D’où l’importance du couple polaire, c’est-à-dire un couple de force avec un objectif commun, un couple complémentaire dans une activité matérielle, psychique et spirituelle tout à la fois. Ces neuf dimensions sont évidemment les dimensions constituant notre conscience d’éveil qui n’a rien d’animal. Ces neuf dimensions constituent la connexion entre moi ici et le « moi » réels, celui de notre double. Neuf dimensions en trois couches.

L’essentiel est de comprendre comment se connecter. Je vous parlerai aussi de la loi de correspondance. C’est simple pour un initié aux petits mystères.

 

 

Préambule

 

Pouvons-nous modifier notre futur en fonction de ce que nous voulons.

La bonne nouvelle est OUI.

La mauvaise dit ceci :

N’oubliez pas que le futur est créé par une conscience collective. Nous sommes entrainés dans cette conscience et ce futur qu’elle crée, mais que nous ne voulons pas forcément.

Pour créer notre futur individuel, nous devons établir une connexion avec notre « Moi réel », créer une conscience individuelle, mais en corrélation avec au moins et pas plus de neuf consciences individuelles connectées à un même centre non physique hors de notre espace-temps.

Ce n’est pas facile, car pour cela, nous devons nous débarrasser des trois centres qui nous conditionnent c’est-à-dire le centre intellectuel, émotionnel et énergétique égotique. Ce centre énergétique égotique est celui qui a pris le pouvoir et conditionne le centre sexuel. La maîtrise de ce centre sexuel est le plus difficile. C’est incontournable si nous voulons établir un contact avec notre « Moi réel ». le centre sexuel est le centre de créativité, mais lorsqu’il est usurpé et utilisé par le centre énergétique égotique il est entropique.

On est dans la mécanique et pour échapper à l’ego, l’image de notre « moi » c’est extrêmement difficile, car il nous fait croire que nous sommes notre conscience, notre « moi ». il faut savoir que si nous sommes identifiés à notre « moi », nous allons la perdre après la mort. Nous allons perdre notre vie éternellement.

Nous sommes conditionnés, identifiés à l’image que nous donnons de nous-mêmes, à nos possessions, nos idées, nos croyances, etc., et de plus nous avons un autre conditionnement inconscient qui fait que nous fonctionnons comme des machines. Une machine ne se réincarne pas, il faut bien comprendre cela. Il faut oublier les conditionnements des religions, de tout ce que nous croyons avoir acquis par nos formations de développement personnel ? En fait nous n’avons fait que développer notre moi, notre conscience égotique. Il faut se détacher du jugement, c’est-à-dire de l’émotionnel qui nous dit ce qu’il convient de penser, de ne pas penser, de faire ou de ne pas faire. Se défaire des idées toutes faites, des programmes psychiques implantés par les parents, la religion, de la conscience collective liée à une ethnie qui nous dit : ceci n’est pas bon, tu n’as pas le droit de penser cela de te comporter comme ça, etc.

Il y a une discipline pour de débarrasser des implants. Il faut cultiver le lâcher-prise, la confiance dans le « soi » et le détachement.

Lorsque l’on arrive à se déconnecter des trois centres inférieurs on peut se connecter à l’un des trois centres supérieurs. Certains se connecteront par le centre énergétique, d’autres par le centre émotionnel (artiste) ou par le centre intellectuel. Cette connexion se manifeste par l’intuition (le voir), l’intention (la foi) ou la perception directe de l’énergie (la sexualité sacrée). C’est une connexion consciente qui nous fait entrer dans l’Amour.

 

Preuve scientifique de l’immortalité

Pour un éveil de votre conscience, vous devez avoir les preuves de l’existence de l’âme et de votre possibilité d’accéder à l’immortalité.  Ceci est essentiel, car si nous mourons, alors pourquoi se casser le cul.

Les preuves scientifiques ne sont d’aucune utilité … bien que … peut-être que la réflexion qui en suivra vous permettra d’en faire l’expérience avant votre mort physique.

Certains scientifiques et pas n’importe qui ont les preuves rationnelles de l’existence de l’âme.

L’âme est un système immatériel de coordination quantique et a-temporel du vivant capable de rejeter son excédant d’entropie et de survivre à la mort physique.

Ces conceptions de la réalité de l’âme et des potentialités de la conscience vont complètement rendre obsolète l’ancienne conception transhumaniste ayant cours ces cinquante dernières années (Période new-âge) ? Cet ancien futur avait pour mission de nous faire peur et ainsi de nous maintenir dans la dépendance et l’esclavage énergétique. La peur est un sentiment qui, en alternance avec son opposé ; la confiance aveugle – la foi promue par les religions – engendre un état de sidération et plus grave, détruit notre système immunitaire. Système de régulation des forces internes et externes. (voir mes notes sur la douche écossaise).

L’esprit ne se manifeste pas ni dans la peur ni dans la foi, mais dans un sentiment de consolation sans cause apparente ; une sorte de joie intérieure paisible et calme. Je vous invite à revoir l’enseignement relatif au discernement des esprits.

Le futur appartenant à un autre espace-temps est le résultat d’une transmission des pensées de notre « Moi réel » transférée par la vibration des émotions de notre double. Ce ne sont pas nos émotions d’ici ni nos pensées qui ont cette capacité de création d’un Nouveau Monde.

 

CE NE SONT PAS NOS ÉMOTIONS NI NOS PENSÉES D’ICI QUI CRÉENT

 

Alors quelles sont ces émotions et comment les vivre, les provoquer dans notre rêver ?

Vous avez pu constater que ce sont les émotions d’un mauvais ou bon rêve qui conditionnent votre humeur matinale. On est de mauvaise humeur, inquiet, stressé, lorsque l’on a fait un cauchemar. Inversement, ce ne sont pas les tensions, le stress d’ici qui conditionnent mon humeur dans mon rêver. Si c’est le cas, alors ce n’était pas du rêver, mais le rêve de l’ego.

Entrons dans le cœur des grands mystères.

L’émotion qui crée du rêver est l’émotion sexuelle.

Voilà, c’est dit et redit, mais pas encore forcément compris.

Créer dans le rêver impose de vibrer ensemble – une famille spirituelle – sur une même longueur d’onde plus affinée, plus élevée que celle que vous pourriez acquérir par convention et accord pour réaliser un objectif commun. La vibration émise depuis le rêver commun crée un seul corps, un seul désir.

Avant de voir de plus près ce qu’est l’émotion sexuelle, je veux vous transmettre un vécu où s’est manifesté, dans un groupe de travail de 12 personnes, un corps spirituel unifié.

 

Pâques 1990, château de Mirabelle et Blacon (Drôme provençale).

Depuis cette date les quatre cycles annoncés se sont maintenant écoulés et la prophétie s’est incarnée le 14 octobre 2020 avec la naissance de Tara ; maîtrise de l’énergie sexuelle et jugement.

De quoi s’agit-il ?

L’interprétation est la mienne et n’a donc de valeur que pour moi. Il revient à chacun de trouver et définir sa propre vérité et ainsi acquérir une confiance en soi et dans le « soi » inébranlable. Inutile et même dangereux de demander à quelqu’un d’autre d’interpréter un rêve ou un événement d’histoire de vie. Aucun médium n’a le droit d’interpréter un événement qui vous est personnel et encore moins de « prédire » votre futur.

J’avais 42 ans,  la fin d’un cycle. Nous étions douze plus un. Douze en quatre fois trois personnes dans chaque direction. Nous avions formé un cercle et défini les quatre orients. J’étais à la fois au centre du cercle et dans une direction. Chaque direction étant occupée par deux hommes et une femme en position première.

L’objectif de mon stage était la renaissance, sortir de la mort selon un processus de psychomagie quantique sur sept jours. Quatre cycles se sont écoulés depuis. Quatre naissances. Je suis dans la cinquième celle du passage, le pontife, le pape.

Mais lors de ce stage, le jour de Pâques nous avions formé un cercle, mais très vite chacun dans sa direction ressentit un important malaise. À commencer alors une danse étrange où chacun se déplaçait d’une direction à une autre. Chaque fois restait un plus ou moins grand malaise jusqu’à ce que tout et chacun fût à sa place. Sans un mot, nous sommes regardés. Nous étions tous en paix profonde. Nous avions laissé notre corps trouver sa place dans sa position par rapport aux autres et dans une direction en parfaite corrélation avec les énergies de chacun et de l’ensemble. Un corps spirituel s’était formé. Chacun à ainsi fait l’expérience de l’immortalité.

Une femme dans chaque direction. Quatre naissances, quatre filles. Un seul corps double ; ici et dans le rêver. Avec le centre nous sommes neufs plus un. La quatrième et dernière naissance. Le 14 définit le domaine de maîtrise et annonce le jugement, l’année 20.  Un programme, un passage, une seule mission.

Cela, l’ensemble et la finale constituent l’émotion sexuelle, ou plus exactement a été, est et sera l’émotion sexuelle. L’émotion sexuelle doit être le guide, le créateur et le révélateur d’une vie et d’une famille spirituelle.

Vous ne pouvez plus maintenant ne pas comprendre ce qu’est l’émotion sexuelle/spirituelle. Dans le vivant ; il n’y a pas de spiritualité en dehors de la sexualité et inversement. Le temps est effacé, les conflits cessent, la paix entre l’homme et la femme est réalisée. Rien de tout ceci ne peut advenir pour l’homme ou la femme solitaire, en dehors d’une famille spirituelle, et en dehors de sa position spécifique dans la famille. Puisque nous sommes entrés dans le cycle du passage, il y a un lieu de rassemblement à trouver pour vivre l’état d’immortalité ailleurs.

 

LA CONSCIENCE EST UN OBJET PHYSIQUE.

L’ÂME EST UNE ÉMOTION SEXUELLE/SPIRITUELLE.

 

Les grands mystères

Les grands mystères concernent la révélation au sujet de la création d’une âme immortelle et de la possibilité de ne pas mourir.

C’est ce que je viens de vous expliquer dans le chapitre précédent. Comprendre est un jeu d’enfant, mais il faut entrer dans le jeu et jouer sa vie.

Page 17 : LE TOILLE. Tout a été dit ici sur le vril, la sexualité sacrée, le couple polaire, la conscience, la famille d’âme et l’âme.

 

La mission de la femme

Une mission essentielle pour la femme, vitale pour la sauvegarde de l’humanité est de relier l’homme et la femme polaire pour réaliser le mariage mystique seul arme pour contrer la pandémie de peur qui, comme un tsunami virulent est en train de submerger l’humanité.

Je dis aux femmes ayant ce désir d’élever l’humanité hors des forces pandémiques de destruction programmée par les prédateurs.

 

« Rêvez cette libération de toutes vos forces d’Amour, de toute la puissance de votre désir pour que votre âme soit si dense et pure qu’elle puisse actualiser dans votre vie cette mission sacrée de : RELIANCE des CAVALLIERS avec leur DAME de CŒUR.

 

Ce que tu relies dans le ciel sera relié sur terre.

Initier en premier la femme pour qu’elle soit la terre de réception de la semence céleste ; son intuition libre, et donner naissance à son être magique la Fée, l’Elfe, la Nymphe, l’Ondine ou le Sylphe.

Pourquoi initier les femmes en premier ?

Simplement parce que les hommes – les ASES – n’ont pas d’âme individuée.  Avant cela,  leur âme – anima de Jung – est une entité animale,  le plus souvent violente,  acariâtre, stupide, ou au contraire ; faible, pleureuse, soumise/dominatrice, etc. Ils ne peuvent être initiés que par une femme au cours d’un processus long et complexe.

Le but est de les connecter à leur féminité céleste ; la déesse. Il faut établir un équilibre entre les deux versions de l’âme, entre l’homme et la femme et ensuite accomplir le rite du feu de « Pès ». C’est à partir de là qu’ils seront prêts pour rencontrer leur complémentaire énergétique polaire : la Fée et le héros. Tous deux auront une activité terrestre dans l’ordre d’une coopération et dans un esprit et but commun d’évolution de la conscience humaine. Ils seront aussi bien au service de soi qu’au service d’autrui. L’équilibre est aussi important en ce domaine.

Ce qui va réaliser l’union mystique entre un homme initié et une femme initiée est leur extrême sensibilité intellectuelle, émotionnelle et énergétique de l’un envers l’autre comme envers le monde extérieur. Ne pas confondre cette sensibilité avec la sensiblerie du centre émotionnel inférieur même spiritualisé. Cette sensibilité est l’effet de leur douance et non celui d’un contrôle ou d’un apprentissage.

 

Un homme ou femme initiée – pas forcément totalement éveillé, car l’éveil se réalise, le plus souvent par étape – ne peut former un couple durable et équilibré avec un/une partenaire ordinaire ou simplement doué. Réaliser l’union, le hiérogamos n’a rien de sexuel ni d’émotionnel ou d’intellectuel.

L’hiérogamie est une union sacrée à caractère sexuel, un accouplement – parfois mariage – entre deux divinités. Cette union sexuelle se réalise dans le céleste ; le rêver.  Il peut aussi se réaliser entre un dieu et un homme ou une femme, c’est-à-dire entre un/une initiée et un homme ou une femme dans un processus initiatique. Dans ce cas, cette union sexuelle est la représentation rituelle par des humains de cette alliance sexuelle divine. C’est un acte suprême de psychomagie quantique. Le terme quantique signifie que ce rituel se réalise au niveau des énergies subtiles. Il faut être évidemment préparé à cette ouverture d’une extrême sensibilité d’un érotisme sacré.

Dans son ouvrage « Métaphysique de l’amour », Arthur Schopenhauer dit ceci : « … la volonté aspire avant tout à réaliser le caractère spécifique de la race humaine, comme la base de toute individualité; l’amour banal, que l’on a sous les yeux tous les jours, Αφροδιτη πανδημος (Pandémie d’Aphrodite), n’a guère d’autres visées ».

Le terme πανδημος (pandimos), pandémie désigne les passions extrêmes dont le degré le plus élevé est celui où est mis en scène deux individualités dont les caractéristiques sont de satisfaire les désirs de l’être aimant et les besoins que lui crée sa propre individualité. C’est là une sorte de maladie universelle ; l’amour banal, que l’on a sous les yeux tous les jours.

 

En fait, le penchant amoureux se porte d’abord de préférence vers la santé, la force, la beauté, par conséquent vers la jeunesse: c’est que la volonté aspire avant tout à réaliser le caractère spécifique de la race humaine ; la procréation ; génération d’un être le plus adapté que possible à un futur continuité d’un passé causal.

Il faut certainement avoir atteint un très haut degré d’éveil pour qu’une jeune femme – néophyte – désire réaliser le mariage mystique avec un homme beaucoup plus âgé qui lui-même est dans cet état d’éveil à une conscience supérieure. C’est la voie pour l’homme jeune et la femme jeune d’accès à l’éveil d’une conscience supérieure. L’inverse se réalise aussi lors de l’initiation des jeunes hommes par une femme plus âgée, évidemment d’une conscience élevée. L’amour en dehors du domaine des initiés reste banal et est toujours voué à l’échec. C’est dans la norme de la programmation par les dieux prédateurs pour qui la plus grande frayeur est la formation de couples sacrés. C’est la seule arme qui nous permettra de contrer et d’anéantir définitivement leurs stratégies et projets de domination et de destruction de l’humanité.

Ainsi, celui ou celle qui aurait cette mission de rassembler, relier des êtres polaires serait, pour la sauvegarde de l’humanité, une très grande chance à ne pas manquer. Il faut être relié à son Ange Céleste pour pouvoir accomplir une telle mission. Encore faut-il que ces hommes et femmes soient animés de cette intention de trouver leur partie complémentaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à lui mettre une note (étoiles).
Un commentaire de votre part me ferait également plaisir 😉

fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :